à 

2653, rue Masson
Montréal (QC) Canada  H1Y 1W3

Carnets de fuite (Libre Expression, 2019) relate le difficile combat de la comédienne Éliane Gagnon contre la toxicomanie. Aujourd’hui libérée, elle partage son expérience pour soutenir ceux et celles qui, comme elle, doivent lutter contre l’envie de fuir. Une rencontre animée par Amélie Boivin Handfield.

Eliane Gagnon a fumé son premier joint à onze ans. Insouciante, elle s'est laissé prendre dans le cercle vicieux de la vie de party. Pendant longtemps, elle a essayé d'arrêter de boire, de consommer, convaincue chaque fois que c'était pour de bon… Ç'a été un combat difficile. Mais elle touche enfin à la liberté ; elle est sobre depuis le 27 février 2016. C'est ce qu'elle raconte dans ce récit extrêmement personnel, où elle fait état de ses nombreuses fuites et de son cheminement vers la sobriété.

« Les fuites géographiques, les abus et les comportements destructeurs ont parsemé quelques périodes charnières de ma vie, plutôt sombres, mais m'ont permis de me rendre à la lumière. En quête perpétuelle de bonheur, je ne savais pas que l'obstacle majeur à mon développement et à mon évolution spirituelle et émotionnelle était, pendant tout ce temps, la dépendance. C'est ma route, du chaos à l'amour, que j'expose dans ce livre. »

Éliane Gagnon a fait ses débuts dans la série jeunesse Ramdam où elle incarnait le rôle de Kim Bellavance. On a pu la voir dans plusieurs rôles dont ceux de Madie dans Mémoire vive et d’Émiliana Cyr dans le film Louis Cyr. Suite à un accident de voiture, elle prend la décision de mettre fin à sa consommation de drogue et d’alcool. Pour soutenir les gens comme elle qui veulent faire le choix de la sobriété, elle a fondé la plateforme numérique Soberlab.

Chroniqueuse littéraire, productrice et animatrice de l’émission Samedi de lire diffusée dans 30 stations de radio francophone au Canada, Amélie Boivin Handfield s’intéresse à tout ce qui touche la littérature d’ici et d’ailleurs. Elle anime régulièrement des rencontres lors d’événements littéraires, dans les bibliothèques et dans les librairies.

Contribution suggérée : 5 $

  ·   Modifier